UA-75479228-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 27 juillet 2017

27 juillet. Saint Pantaléon, médecin, martyr à Nicomédie. 303.

- Saint Pantaléon, médecin, martyr à Nicomédie. 303.

Pape : Saint Marcelin. Empereur romain d'Orient : Dioclétien. Empereur romain d'Occident : Maximilien-Hercule.

" Ce qui donne le plus d'éclat à la toute-puissance du Verbe, c'est la puissance qu'il communique à ceux qui espèrent en lui."
Saint Bernard. Serm. LXXXIII sub Cant.

L'Orient célèbre aujourd'hui un de ses grands martyrs. Médecin des corps et conquérant des âmes, son nom qui indiquait la force du lion fut, au moment où il allait mourir, changé par le ciel en celui de Pantéléèmon ou tout miséricordieux : présage des biens que la gratuite libéralité du Seigneur se proposait de répandre par lui sur la terre. Les diverses translations et le partage de ses restes précieux dans notre Occident, y propagèrent son culte et sa renommée secourable, qui le fit ranger parmi les Saints auxiliateurs.

Saint Pantaléon vivait à Nicomédie. Son père était païen et sa mère chrétienne ; celle-ci mourut malheureusement bien trop tôt pour son enfant. Pantaléon, élevé dans la religion de Jésus-Christ, quoique non encore baptisé, subit l'influence de son père et finit par oublier les principes que sa mère lui avait inculqués dans son enfance.

Il s'attacha à l'étude de la médecine et y devint si célèbre, que l'empereur Maximien-Galère le choisit pour son médecin et voulut l'avoir à sa cour. Un prêtre chrétien, nommé Hermolaüs, résolut de ramener à la foi chrétienne un homme qui avait de si brillantes qualités ; il s'introduisit dans sa confiance et en vint à lui rappeler les vérités de la religion :
" A quoi, lui dit-il, vous serviront vos connaissances, si vous ignorez la science du salut ?"


Martyre de saint Pantaléon. Vies de saints.
Le maître de Fauvel. XIVe siècle.

Hermolaüs, voyant que ses paroles faisaient impression sur Pantaléon, le pressa davantage, et celui-ci lui déclara qu'il y penserait sérieusement. Ces heureuses dispositions s'affermirent par un miracle qu'il opéra en invoquant le nom de Jésus-Christ. Un jour qu'il se promenait dans la campagne, il rencontra un enfant mort, et, tout près de lui une vipère. Il ne douta point que l'enfant n'eût été la victime de ce reptile venimeux. Inspiré par la grâce, il s'adressa, plein de confiance, à Jésus-Christ, et dit :
" Enfant, lève-toi, au nom de Jésus-Christ !"
Puis, se tournant vers la vipère :
" Et toi, méchante bête, reçois le mal que tu as fait."
A l'instant l'enfant se relève vivant, et la vipère demeure inerte sur le sol. Pantaléon n'hésita plus à se faire baptiser.

Le martyre de saint Pantaléon. Verrière de la cathédrale de Chartres.

Le salut de son père fut sa première pensée, et il employa tout pour y réussir, la raison, le sentiment, la piété filiale et surtout la prière ; il acheva sa conquête par un miracle. Un jour, un aveugle vint le trouver et lui dit : " J'ai depuis longtemps employé sans effet tous les remèdes ; on m'a dit que vous êtes très habile médecin ; pourriez-vous me secourir ?
– Je vous guérirai, dit le médecin, si vous vous engagez à devenir chrétien."

L'aveugle promit avec joie et fut aussitôt guéri par l'invocation de Jésus-Christ. Son père, témoin de ce miracle, reçut le baptême avec l'aveugle guéri.

Pantaléon devint de plus en plus un apôtre de la foi ; à la mort de son père il vendit tous ses biens, les employa en bonnes oeuvres et ne se réserva que le produit de l'exercice de sa profession. Des médecins jaloux le dénoncèrent comme chrétien à l'empereur. Pantaléon fut condamné à divers supplices pendant plusieurs jours, dont celui d'être plongé dans une chaudière de plomb fondu, et fut enfin décapité.


Le martyre de saint Pantaléon. Legenda aurea.
Bx J. de Voragine. R. de Monbaston. XIVe siècle.

Saint Hermolaüs, qui avait converti saint Pantaléon à la foi, et les saints ermites Hermippe et Hermocrate, frères, furent martyrisés par le même arrêt de Maximien-Galère.

Saint Charlemagne obtint une partie notable des reliques de notre saint - lesquelles étaient jusqu'alors conservées à Constantinople, et les fit mettre au trésor de l'abbaye de Saint-Denis. Le crâne de saint Pantaléon fut envoyé à Lyon et de là une partie dans l'église Saint-Etienne du village corrézien de Saint-Pantaléon-de-Lapleau.


Reliquaire contenant des fragments de crâne de saint Pantaléon.
Eglise Saint-Etienne de Saint-Pantaléon-de-Lapleau. Corrèze.

Saint Pantaléon, honoré comme le principal patron des médecins après saint Luc, a bénéficié très vite d'un culte dans tous le monde chrétien. En France, un grand nombre de lieux de cultes lui furent rapidement dédiés ; la plus fameuse étant probablement celle de Troyes, caractéristique de l'école champenoise d'archotecture, de statuaire et de peinture.

Gueberschwihr, en Alsace, peut s'ennorgueuillir de
sa splendide église romane Saint-Pantaléon.

PRIERE

" Qu'y a-t-il de plus fort que le lion, déplus doux que le miel (Jud., XIV, 18.) ? Plus grand que Samson, vous avez dans votre personne même, ô Martyr, posé et résolu l'énigme : du fort est sortie la douceur (Ibid. 14.). Ô lion qui marchiez si intrépidement à la suite du Lion de Juda,vous sûtes aussi imiter sa mansuétude ineffable ; et, comme il mérita d'être appelé  l’Agneau à jamais, ainsi voulut-il que sa miséricorde resplendît dans le nom éternel par lequel, transformant votre nom de la terre, il vous appelait au festin des cieux. Pour l'honneur de celui qui en fit votre titre de gloire, justifiez-le toujours plus. Soyez propice à ceux qui vous implorent, aux malheureux qu'une triste consomption rapproche chaque jour des portes du tombeau, aux médecins qui comme vous se dépensent dans les soins donnés à leurs frères : aidez-les à soulager la souffrance physique, à guérir les corps ; montrez-leur à panser mieux encore les plaies morales, à conduire l'âme au salut."

00:40 Publié dans P | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

À propos de saint Charlemagne, sa sainteté fut proclamée en un temps où la canonisation se faisait à l'applaudimètre : Vox Populi, Vox Dei !

Il est vrai que le grand Charles qui se rendit plusieurs fois à Rome (http://www.villemagne.net/site_fr/rome-charlemagne.php), fut aussi crédité d'un imaginaire pèlerinage à Jérusalem (http://www.villemagne.net/site_fr/jerusalem-charlemagne.php).

Écrit par : Carla | dimanche, 08 février 2009

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup. Que Dieu vous bénisse. Amen.

Écrit par : Mesure | lundi, 30 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

Arrêtez donc d'écrire n'importe quelle idiotie !!! C'est aujourd'hui, dans l'église conciliaire, que les canonisations se font à l'applaudimètre. La canonisation de Saint Charlemagne, effectuée par un anti-pape ne fut jamais contestée par la hiérarchie catholique. Patron de l'Université de Paris, Saint Charlemagne fut un grand seigneur, jamais il ne monta à cheval sans vénérer respectueusement une effigie de la Très Vierge Marie, ainsi, son épée, mise au service du Roi de rois et de la Sainte Église, fut toujours glorieuse. Seuls les médiocres peuvent ignorer quelle fut la grandeur cet illustre souverain.

Écrit par : Veyron | samedi, 27 juillet 2013

Répondre à ce commentaire

Depuis 1982 je fais des recherches sur l'iconographie de saint Pantaléon. Celles-ci m'ont amené dans plusieurs pays d'Europe et j'ai trouvé de ces représentation en Palestine, en Tunisie, au Kenya, en Argentine, au Mexique et. J'ai une bonne centaine de photos (en A3) sur ce personnage et plusieurs dizaines de représentations dans l'ordinateur car je souhaite réaliser un DVD avec ces représentations : peintures, statues, cierges, vitraux, icônes etc. J'en suis encore preneur. J'ai fait des travaux sur sa biographie. Je continue à y travailler. J'ai donné plusieurs conférences à son sujet. Quoi qu’invalide à 80% (Je ne peux que très peu marcher), je peux me déplacer en voiture. A part un ami en Allemagne, je ne connais pas d'autres personnes qui s'intéressent tant à notre saint, car j'habite une commune qui s'appelle Saint-Pantaléon-de-Larche (19 600), donc en France et en Corrèze. Si vous souhaitez travailler avec moi, vous ferez partie des " Pantaléonophiles ", avec d'autres amis ! merci de me répondre.

Écrit par : François Devouge | lundi, 05 août 2013

Répondre à ce commentaire

En Grande-Bretagne je n'ai trouvé aucun lieu de culte à saint Pantaléon. Peut-être n'est-il pas dénommé Pantaléon ? Bentley ne serait-il pas une évolution sémantique de ce nom ? Un philologue britannique pourrait-il me répondre ? Merci.

Écrit par : François Devouge | lundi, 05 août 2013

Répondre à ce commentaire

Saint Pantaléon est connu dans l'Eglise Copte sous le nom de saint Batlan. Quelqu'un pourrait-il m’envoyer des représentations qui figurent saint Batlan ? Merci.

Écrit par : François Devouge | lundi, 05 août 2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour, il y a aussi une legende a Porto, au Portugal, sur saint Pantaléon de Nicomédie dont une partie des des reliques serait à Porto.

Écrit par : Francois | mardi, 19 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

J'habite depuis six ans dans le petit village de Saint-Pantaléon-Les -Vignes (450 habitants) dans la Drôme provençale. La légende révèle que saint Pantaléon faisait des miracles en ressuscitant des bébés qui venaient de rendre l'âme, afin de les baptiser. Il fut décapité et son sang s'écoula dans la terre qui produit aujourd'hui de belles vignes !!!

Écrit par : Simone Boulieu | dimanche, 11 mai 2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous les Saint-Pantaléonnais de France et de Navarre. Je demeure à Saint-Pantaléon 84220. La légende locale un peu comme celle évoquée à Saint-Pantaléon-les-Vignes (26) justifie la grande quantité de sépultures rupestres d'enfants autour de la petite église du XIIe siècle par la capacité du Saint a ressusciter les enfants le temps de les baptiser. Je serai intéressé par les travaux entrepris par Mr François Devouge (possibilité d'acquérir le CD) pour simplement en faire état dans le bulletin municipal de la commune (plus petite commune de Vaucluse en superficie et 200 habitants).

Écrit par : Jean-Louis Giupponi | jeudi, 19 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Cher Monsieur, (Je n'ai pas d'URL) c'est avec grande joie que j'ai lu votre proposition. Félicitation de faire la promotion de notre saint patron. Je suis encore en train de travailler sur des sources crétoises, à partir d'icônes. Le DVD n'est donc pas encore près d'être édité. Je cherche d'ailleurs quelqu'un de compétent, bénévole, qui pourrait le réaliser car mes connaissances techniques en ce domaine sont très limitées ! Vous pouvez faire état de nos travaux (car j'ai beaucoup travaillé avec un ami allemand qui habite près de Köln) au cas où des personnes trouveraient d'autres sources et lieux de l'hagiographie de notre saint. Vous pouvez donner mon adresse courriel. Que les correspondants écrivent en sujet " Saint Pantaléon ". Aussitôt que vous avez des renseignements sur lui, je vous serais reconnaissant de me les envoyer. Merci. Attention : la photo représentant une partie de la verrière du vitrail de Chartres sous le titre " Le martyre de st Pantaléon " est fausse : c'est son baptême par Hermolaüs. Il faut corriger. Bonne journée. Au plaisir de vous lire.

Écrit par : Devouge François | vendredi, 20 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire