UA-75479228-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 15 juin 2017

15 juin. Ste Germaine de Pibrac, vierge, bergère. 1601.

- Sainte Germaine Cousin, vierge, bergère. 1601.
 
Pape : Clément VIII. Roi de France : Henri IV*.
 
" Familiaris est Dominus simplicibus, quibus non dédignatur arcana sua revelare."
" Dieu aime les âmes simples, Il ne dédaigne pas de leur révéler Ses mystères."
Saint Albert le Grand, De Parad. animae.

Notre sainte naquit à Pibrac, à quelques lieues de Toulouse en 1579. Son père, Laurent, était un pauvre cultivateur et sa mère s'appelait Marie Laroche. Le très peu de richesses terrestres qu'ils avaient étaient compensé par l'abondance de leur piété et de leurs moeurs honnêtes.


La mère de sainte Germaine mourut quelques temps après sa naissance. Sainte Germaine était venue au monde percluse de la main droite et elle était atteinte de scrofules.

Son père se remaria bientôt. Malheureusement, cette femme, au lieu de prendre en pitié notre sainte, lui fit une vie très cruelle. La petite orpheline devint ainsi l'objet de la haine et du mépris d'une belle-mère acariâtre et sans coeur ; la douleur, née avec elle, devait être sa compagne jusqu'à la mort. Cette pauvre ignorante fut instruite par Dieu même dans la science de la prière.


Statue de sainte Germaine.
Eglise Saint-Martin-de-Tours. Chanet-sur-Illet. Bretagne.

Bergère des troupeaux de la famille, elle passait son temps en conversations avec le Ciel ; le chapelet était son seul livre ; la Sainte Vierge était sa Mère, les Anges ses amis, l'Eucharistie sa vie. Souvent on la vit agenouillée dans la neige, traversant à pied sec le ruisseau voisin sans se mouiller, pour se rendre à l'église, où elle assistait chaque jour au Saint Sacrifice et communiait souvent, pendant que ses brebis paissaient tranquilles autour de sa quenouille plantée en terre. Charitable pour les pauvres, elle leur donnait son pauvre pain noir, ne vivant guère que de l'amour de Dieu ; et, un jour, le Ciel renouvela pour elle le miracle des roses devant les yeux de son impitoyable marâtre.


Eglise Saint-Sauveur & Sainte-Marie-Magdeleine de Pibrac
où reposa longtemps le corps de sainte Germaine.

A sa mort, les Anges et les Vierges célestes chantèrent au-dessus de sa maison comme en attestèrent deux religieux qui passaient près de la maison la buit où elle retourna à Notre Père des Cieux. Quarante ans plus tard, on trouva, comme par hasard, mais providentiellement, son corps intact avec un bouquet de fleurs fraîches, sous les dalles de l'église de sa paroisse. Elle est devenue une des grandes Thaumaturges et une des Saintes les plus populaires de la France.


Basilique Sainte-Germaine Cousin à Pibrac,
édifiée grâce à la piété des fidèles.
 
* Il est sans doute que l'accession au trône Très-Chrétien d'Henri de Navarre est une des pages les plus honteuses de l'histoire de la France. Louis XIII, en consacrant solennellement la France à Notre Dame et en fixant ainsi la fête nationale le 15 août, légitima fortement les Bourbons sur le trône. Mais Louis XIV, en refusant d'écouter sainte Marguerite-Marie Alacoque,  messagère de Notre Seigneur Jésus-Christ qui souhaitait que le royaume fût consacré à son Sacré Coeur, en 1689, ouvrit les portes de la " nouvelle Israël " à l'adversaire. Ce mépris ne contribua pas peu à précipiter cette race dans le chaos avec le reste du monde hélas...

00:15 Publié dans G | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire